d_2Son Éminence le Métropolite Atallah (Hanna) de Sébaste s’est adressé aux pèlerins -laïcs, moines, moniales et clercs de tout le monde orthodoxe- en visite à l’église de la Résurrection « l’Anastasis » à Jérusalem pour les célébrations de la fête de la Dormition de la Mère de Dieu en ces paroles:

« Notre religion est la religion de l’amour, l’amour de l’homme sans distinction religieuse ou raciale, c’est pourquoi nous sanctifions la vie de l’homme car elle est un don divin. Dieu nous a donné la vie et Il est la source de tout bien. Il nous a créés libres et veut que nous vivions librement et que nous œuvrions pour la justice, la paix et l’amour entre les hommes.

Nous vous accueillons en ce jour dans cette ville sainte que des millions de croyants sont désireux de visiter, de prier et d’adorer dans ses temples. Cette ville qui a accueilli les principaux événements salutaires en lien avec la vie du Christ Seigneur souffre d’une oppression sans commune mesure et d’agissements qui portent atteinte à la dignité humaine et la liberté accordée par Dieu à l’homme.

Quand nous parlons de l’homme, de sa dignité et de sa liberté, nous ne parlons pas le langage politique comme certains l’interprètent  mais nous parlons la langue de l’Évangile qui nous appelle à nous tenir du côté de tout opprimé dans ce monde.

En Palestine, il y a de nombreux opprimés, à Jérusalem, à Gaza et ailleurs, tout un peuple qui subit l’occupation, l’oppression et le racisme. Comment peut-on être spectateurs, silencieux et croiser les bras devant tous ceux qui exercent la tyrannie dans la politique, dans la  méthodologie et dans la conduite…

Tournez-vous vers le peuple de Palestine, ses souffrances et sa passion et que votre visite soit comme un baume apporté à un peuple blessé souffrant de la discrimination et de l’oppression de l’occupant depuis des dizaines d’années.

Le devoir chrétien nous appelle à être solidaire avec ce peuple, avec ceux qui ont été chassés de leurs domiciles, ceux qui ont été tués par les armes et avec ceux dont les maisons ont été détruites et qui ont perdu le minimum nécessaire pour mener une vie digne. Nous voyons la face du Christ dans celle de tout homme souffrant sur cette terre.

Le devoir chrétien nous appelle à nous tenir auprès du peuple palestinien. »

Source: Panet

Publicités