L’agence alsumarianews a publié, en date du 3 décembre, l’annonce par le département d’archéologie de Najaf en Irak, de la découverte de deux sites archéologiques nouveaux incluant un monastère et des lieux de prières qui remontent à l’époque du Royaume des Mounzirs « al Manazira » qui a régné sur le territoire historique d’al Hira au sud de la ville de Najaf entre 268 et 607 après J.C..

Le responsable des travaux de fouille sur le site M. Chaker Abdelzahra a expliqué dans une entrevue avec alsumarianews que « les deux sites découverts sont construits selon l’ancien style de la région d’al Hira et sont composés de pièces de différentes dimensions, de chambres, de couloirs etc… » Il a poursuivi en disant que « le premier bâtiment est un monastère  comportant 46 cellules et composé de 4 parties : Nord, Sud, Est et Ouest. S’y ajoutent 5 salles dont la longueur varie entre 11 et 16 mètres et la largeur de 4 mètres, sans compter les cellules des moines et/ou des moniales et les dépendances pour fabriquer le pain, chauffer l’eau et les conduites sanitaires. »

M. Abdelzahra a souligné que « la présence des dunes de sable dans cette région désertique est la raison principale de la conservation de ce site mis à l’abri des conséquences des changements dûs aux effets naturels. »

« Le deuxième site est composé de 12 pièces là aussi sur 4 parties [en forme de Croix] avec dans chacune d’elles un grand couloir et un hall » que M. Abdelzahra pense qu’il « faut attribuer à Hind, fille de al Nou’man, fils d’al Mounzir, qui était la fille de l’un des Rois les plus en vue du Royaume des Mounzirs et qui a reçu le christianisme dans son royaume en 410 après J.C. »

« Les équipes de fouilles ont trouvé sur les murs des deux bâtiments, précise le responsable du site, des inscriptions et des dessins figurant des croix, des vignes et des branches de palmiers qui représentent les vues et les pensées religieuses des habitants du royaume à l’époque. »

Il est a signaler que la ville d’al Hira, qui se trouve à 160km au sud de Bagdad, était considérée comme la capitale du Royaume des Mounzirs,  tombé aux mains du commandant musulman Khalid ibn alWalid.

Publicités