La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 147-148

21. Un cœur dur est une porte de fer qui interdit la cité. Mais devant celui qui est éprouvé et appliqué, la porte s’ouvrira d’elle-même, comme devant Pierre. (Act. 12,10)

22. Nombreux, et très différents les uns des autres, sont les modes de prières. Pourtant il n’en est aucun qui soit nuisible, sinon il ne serait pas prière, mais une œuvre de Satan.

23. Un homme, qui voulait mal faire, commença par prier dans son cœur, selon son habitude. Survint providentiellement un obstacle, et il n’eut finalement qu’à rendre grâce.

24. David avait résolu de tuer Nabal du Carmel. Mais se souvenant que la rétribution est l’œuvre de Dieu, il renonça à son dessein et rendit grandement grâce (ISam. 25). Nous savons par contre ce qu’il fit quand il oublia Dieu: il persévéra, jusqu’à ce que Nathan le prophète l’eût engagé à se souvenir de Dieu. (IISam. 12)

25. Au moment où tu te souviens de Dieu, prie d’avantage, pour que le Seigneur te rappelle à son souvenir quand tu l’oublieras.

26. Quand tu lis les divines Écritures, considère ce qui est caché en elles. Car il est dit que ce qui a été écrit avant nous l’a été pour notre instruction. (Rm. 15,4)

27. L’Écriture dit que la foi est le fondement de ce qu’on espère, et elle appelle reprouvés ce qui ne reconnaissent pas que le Christ demeure en nous. (IICor. 13,5)

28. De même que la pensée se manifeste par les œuvres et les paroles, de même la rétribution à venir se manifeste par les bonnes actions du cœur.

29. Il va de soi qu’au cœur miséricordieux, il sera fait miséricorde. Mais le contraire appelle une réponse contraire.

30. La loi de liberté nous enseigne toute vérité. La plupart la découvrent comme une connaissance. Mais peu la comprennent à la mesure de leur pratique des commandements.


Publicités