La Philocalie–Desclée de Brouwer/J.–C. Lattès, p. 148

31. Ne cherche pas la perfection de la loi de liberté dans les vertus humaines : nul n’y est parfait. Sa perfection se cache dans la croix du Christ.

32. La loi de liberté  se découvre par la connaissance véritable. Mais elle se comprend par la pratique des commandements, et elle s’accomplit par les compassions du Christ.

33. Lorsque nous serons obligés par la conscience à  nous diriger vers les commandements de Dieu, nous comprendrons alors que la loi du Seigneur est irréprochable : elle est mise en œuvre dans ce que nous faisons de bien  mais elle ne saurait s’accomplir parmi les hommes sans les compassions de Dieu.

34. Ceux qui ne considèrent pas qu’ils sont eux-mêmes redevables de tous les commandements du Christ,  lisent charnellement la loi de Dieu. Ils ne comprennent ni ce qu’ils disent, ni ce qu’ils affirment. C’est pourquoi ils pensent qu’ils accomplissent la loi par les œuvres.

35. Telle action est faite avec les apparences du bien, mais l’intention de celui qui la fait n’est pas dirigée vers le bien. Telle autre action semble être mauvaise, mais l’intention de celui qui la fait est dirigée vers le bien. Et ce que nous rapportons là ne concerne pas seulement les actions que font certains, mais aussi les paroles qu’ils disent. Les uns, en effet, dénaturent le sens de leur action par inexpérience ou par ignorance. D’autres ont le dessein de faire le mal. D’autres enfin sont portés par la piété.

36. Les simples ont peine à voir tel qu’il est celui qui, sous ses louanges, cache la calomnie et le blâme, comme celui qui cache la vaine gloire sous une humble apparence. Mais ceux qui la plupart du temps transforment par leurs sophismes la vérité en mensonge, seront plus trad dénoncés et réfutés par leurs actions.

37. Tel qui fait une action apparemment bonne offense son prochain. Et tel autre, en s’abstenant de faire cette action, reçoit dans son cœur un plus grand bien.

38. Il est des reproches inspirés par la méchanceté et la vengeance. Et il en est d’autres inspirés par la crainte de Dieu et la vérité.

39. Cesse de blâmer  celui qui a renoncé au péché et se repent désormais. Et si tu dis que tu le blâme selon Dieu, commence par confesser tes propres fautes.

40. Dieu est à l’origine de toute vertu, comme le soleil est à l’origine de la lumière du jour.


Publicités