Hymne pour la Nativité

Joseph embrassait le Fils du Père céleste comme un nouveau-né, et il le servait comme son Dieu. Il s’y complaisait comme en la bonté même ; et il le révérait lui le juste par excellence (Mt 1,19).

Grande était sa perplexité ! « Comment m’est-il donné, toi le Fils du Très-Haut, d’avoir en toi un fils ? Contre ta mère je m’irritais, et je pensais la renvoyer. Je ne savais pas qu’en son sein était un grand trésor, qui dans ma pauvreté soudain me rendait riche.

Le roi David a surgi parmi mes ancêtres et il a ceint la couronne. Qu’il est grand le dénuement où je suis parvenu ! Au lieu d’être roi je suis ouvrier ; mais une couronne m’est advenue puisque sur mon cœur repose le Maître de toutes les couronnes. »

Advertisements