Père Porphyre – Vie et paroles, L’Age d’homme 2009, traduction Alexandre Tomadakis, p.187-188

« Tout change au contraire, dès que nous sommes entrés dans la vie spirituelle ; dès que nous sommes entrés dans le Christ, tout change. Même si l’on était voleur, on cesse de voler, le meurtrier même cesse d’être meurtrier, on ne peut plus être ni sanguinaire, ni mauvais, ni rancunier … Tout cesse. Le péché cesse, et c’est le Christ qui vit. C’est ainsi que l’apôtre Paul disait : « Ce n’est plus moi qui vis, mais c’est le Christ qui vit en moi. »Nous ne pouvons pas gagner notre liberté si nous ne libérons pas l’intérieur de nous-mêmes de tout ce qui est confusion et passion. Or, une telle chose, ne peut se produire qu’avec le Christ. C’est dans le Christ que réside toute joie. Le Christ change les passions en joie.

Telle est notre Église, telle est notre joie. Pour nous, tout est là. »

Advertisements