Bulletin « Le Bon Pasteur » numéro 4 – année 2006, p. 11

Le fils spirituel doit dévoiler sans aucun sentiment de honte ses pensées au médecin « le Père Spirituel ». Car celui qui a honte de dévoiler ses pensées quitte son médecin et le mal est toujours dans son corps. Non seulement il faut qu’il se dégage de ce sentiment mais il doit s’assurer que le médecin « le Père Spirituel » a la bonne intention et la disposition de mettre tout ce qui est en son pouvoir, même la possibilité de consulter d’autres médecins en cas de besoin, pour aider le patient « le Fils Spirituel ».

Advertisements