Le grand carême, P. Alexandre Schmemann, éditions abbaye de Bellefontaine 1974 (spiritualité orientale n° 13), p.20

Dans notre mentalité humaine nous avons tendance à opposer « gloire » et « humilité », cette dernière étant pour nous le signe révélateur d’un manque ou d’une déficience. A nos yeux, c’est notre ignorance ou notre incompétence qui nous rend ou devrait nous rendre humble.

Il est presque impossible de faire admettre à l’homme moderne, nourri de publicité, d’affirmation de soi et de continuelles vanteries, que tout ce qui est vraiment parfait, beau et bon, est du même coup naturellement humble. Car c’est justement à cause de sa perfection qu’il n’a pas besoin de publicité, de gloire extérieure, ni d’ostentation d’aucune sorte. Dieu est humble parce qu’il est parfait; son humilité est sa gloire et la source de toute vraie beauté, perfection et bonté…

Publicités