L’appel de l’Esprit , Église et société. Monseigneur Georges Khodr, le sel de la terre – CERF, 2001 – p. 47

« Sur cette terre, nous pouvons tenir des rôles, nous leurrer et leurrer les autres, jouer au plus intelligent, inventer des excuses pour nous couvrir et nous justifier. Nous oscillons ainsi entre le diable et le paradis qui cohabitent en nous. Mais nous ne pouvons pas leurrer Dieu, ni aujourd’hui ni demain. Même les grands saints ne peuvent se glorifier devant Lui, car, ce faisant, ils perdraient toute sainteté et redeviendraient spirituellement les nains qu’ils étaient avant de tenter l’aventure de la sainteté. »

Publicités